03/03/2012

Juste un peu tache...

Acte un jeudi 1er mars:

Rémy Pagani affirme devant la presse que le Conseil admnistratif de la ville de Genève veut une expertise de l'Organisation pour la coopération et la sécurité en Europe à propos de la loi Jornot, celle qui vise à rendre impossible l'exercice du droit de manifester. Transparent, il met  à disposition de la presse la lettre du CA à l'OSCE.

Acte deux, le lendemain:

Dans la Tribune, Pierre Maudet, maire de Genève, prétend qu'il n'y a pas de position du Conseil administratif "tout simplement parce que nous n'en avons jamais discuté".

Qu'en déduire?

Que Pagani invente des positions de l'exécutif et fournit des faux à la presse? Maudet devrait en exiger la démission, rien de moins, et son pote Zappelli ouvrir une enquête contre Pagani,...

Que le CA fonctionne et prend des décisions à l'insu du maire radical-libéral? Le maire ne compterait-il que pour beurre? Pas forcément reluisant pour "le magistrat compétent" qui se lance dans la bataille pour sauver le siège libéral-radical au Conseil d'Etat...

Ou que c'est tout simplement Maudet qui ment? Pour "le magistrat intègre" et sauveur désigné du parti de Mark Müller et Olivier Jornot, ça ferait juste un peu tache...