14/06/2014

Contravention et interdiction de fan's zone

Pour peu que les suggestions de la police soient suivies, je serai dès ce soir interdit de fan's zone. Autrement dit, je ne pourrai pas aller voir les matches sur l'esplanade des Vernets dès ce soir et jusqu'au 13 juillet! Et je serai amendé.

Mais qu'ai-je encore fait?


Rien, si ce n'est exercer un droit constitutionnel, celui qui consiste à pouvoir diffuser des idées. En l'occurrence, ce soir vers 18h30, je diffusais le numéro "spécial mondial" du journal L'anticapitaliste devant l'entrée de la fan's zone des Vernets,  donc sur le domaine public.

Très vite, j'ai été entouré de quatre -et par moments six- agents de police. dont deux en uniforme et les autres ... en bermuda ou jeans qui, après m'avoir dressé une contravention pour "diffusion non autorisée de propagande politique", m'ont intimé l'ordre de "circuler".  Ma présence sur un trottoir pouvait être considérée comme problématique parce que, d'après un policier en uniforme qui maniait le verbe j'aurais "pu recommencer"...

Et pour éviter que je "récidive" en continuant à diffuser L'anticapitaliste, ils ont décidé d'appeler le responsable de la fan's zone pour qu'il prononce à mon encontre une interdiction de cette zone durant toute la durée du championnat du monde. Donc, interdit d'entrer dans une zone pour une infraction, pour autant que c'en soit une, commise...à l'extérieur de celle-ci!

Donc, en gros, que les pontes de la FIFA se mettent dans les poches de l'argent douteux, que le gouvernement brésilien fasse payer à sa population les fastes en l'honneur de Sepp Blatter et que les combines pseudo sportives transforment le jeu du foot en machine à fric, ça n'a aucune importance.

Ce qui compte c'est qu'il n'y ait pas de dangereux gauchistes pour le dire. La police de Maudet veille au grain...

Les commentaires sont fermés.