30/06/2014

Rocco et ses frères

C'est de toute évidence pour me protéger que quatre des six flics qui m'avaient empêché de distribuer L'anticapitaliste à l'entrée de la Fan zone il y a quinze jours m'ont tenu compagnie ce soir. Emmenés par le dénommé Rocco (1,68 m pour environ 120 kg, cervelle comprise), il m'ont entouré passivement pour m'empêcher de diffuser le journal.C'était toujours à l'entrée de la Fan zone...


Ce n'est que quand j'ai attiré l'attention des passants sur le fait que la police m'empêchait d'exercer un droit constitutionnel qu'ils se sont éloignés, non sans faire à haute voix des remarques à la finesse directement proportionnelle au tour de taille de Rocco...

Lequel s'est même permis d'affirmer, connaissant de toute évidence ma profession, "vu les enseignants qu'on a dans l'école publique je mettrai mes enfants à l'école privée".

Des propos tenus dans l'exercice de ses fonctions à propos desquels il serait intéressant d'avoir l'avis de la cheffe de la police, Mme Bonfanti, du chef du Département de la sécurité, M. Maudet ou encore du flic en chef de la république, le très libéral procureur Jornod...

Les commentaires sont fermés.