27/10/2014

Mais pour qui roulent les gratte papiers de la RSR?

Y a des jours où écouter la radio, la RSR, donnerait presque envie d'aller y mettre le feu...


Récapitulons. Il n'était pas encore sept heures ce lundi matin et, le nez dans mon bol de café noir et l'esprit pas encore très clair, voilà que ma radio préférée m'impose un commentaire d'un journaliste maison -donc du service public- sous forme d'ode à la libéralisation du marché de l'électricité.

Mais de quel droit, le petit journaleux, dont le salaire est versé grâce à la redevance payée par tout un chacun, se permet-il de donner des leçons et d'enjoindre, je cite, "la gauche à renoncer à son opposition idéologique et passéiste à la libéralisation..." ?

Bon, allez, pas le temps de réagir, faut filer au boulot...

Mais, à midi et demi, rebelote, avec un corbeau cette fois.

C'est pour commenter les résultats d'un sondage qui relève que pour une majorité de Suisses "la religion est plus un facteur de guerre qu'un vecteur de paix", qu'on a appelé le prévôt de la cathédrale de Fribourg. Qui nous dit sur les ondes que cela n'est pas étonnant si l'on pense "au rôle que joue l'Islam".

Car, les croisades au nom desquelles on a massacré musulmans, cathares et albigeois étaient, elles, porteuses de paix... Tout comme les performances de la Sainte Inquisition et la bénédiction données par les autorités religieuses à Franco, Pinochet et Videla...

Ce que le journaliste s'est bien gardé de lui faire remarquer, évidemment..

Commentaires

Des voix s'élèvent en Europe, de journaliste repenti; je vous laisse visionner une vidéo sur les révélations d'Udo Ulfkotte, grand reporter allemand!

Cela se passe aussi chez nous, de la même manière!

Écrit par : Corélande | 27/10/2014

Les commentaires sont fermés.