04/06/2015

Le Haut-valaisan était ... colonel

Curieuse cette manie des médias de précéder le nom de Joseph Blatter du qualificatif "Haut-valaisan". En quoi la précision sur l'origine régionale est-elle utile à la compréhension des méfaits et autres combines dont on accuse le président déchu de la FIFA?


En rien, évidemment! Certains, impliqués dans le scandale, bénéficient, s'ils sont peu connus, de l'indication d'origine nationale.  Blatter, lui est connu, il n'en a pas besoin.

A moins de considérer l'origine haut-valaisanne comme déterminante, une sorte de prédestination pour une carrière de "combinard"... Notons, au passage que, dans le cas qui nous occupe, la carrière de Blatter doit plus aux bureaux cossus de la Banhofstrasse ou aux salons feutrés des 5 étoiles zurichois qu'à Visp et ses charmes...

Pourquoi donc ne lui accoler que l'origine haut-valaisanne? Serait-elle plus rédhibitoire que sa profession? Pour ma part, je ne me souviens pas d'avoir lu des récits sur les frasques de "l'avocat Sepp Blatter". Certainement pour ne pas jeter le discrédit sur toute une profession qui, comme la gent haut-valaisanne, comporte aussi bon nombre d'honnêtes gens dans ses rangs...

Sans oublier que personne, sauf le milanais Corriere della sera, se permet de rappeler les états de service de M. Blatter, lui qui n'est pas seulement haut-valaisan, avocat et chauve: il est aussi colonel de l'armée suisse...

Les commentaires sont fermés.