Ca va peser lourd, très lourd...

Imprimer

Quelle réussite que celle des Verts au Grand Conseil aujourd'hui! 

Grâce à leurs arguties, c'est un imbroglio juridique sans précédent qui préside désormais à la recapitalisation de la CPEG. Un imbroglio qui peut durer et provoquer de tels retards que les délais légaux risquent d'être dépassés. Dès lors, ce sont les mesures structurelles décidées par le comité de la caisse -contre l'avis de l'assemblée des délégué.e.s de la CPEG- qui entreront en vigueur dès le 1er janvier 2020.

Lourd certes pour le parti "ni-ni" qui pourrait perdre des plumes aux prochaines élections, la veule abstention des Verts aura des conséquences encore plus lourdes pour les futurs retraités de la fonction publique.

Car, c'es grâce au parti de Hiler, Hodgers et autres ver… moulus que 46'000 futur.e.s retraité.e.s verront fondre leurs rentes de 10% à partir du 1er janvier 2020. En attendant les baisses suivantes...

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.