Asile pour les déserteurs russes! (22/09/2022)

Ce printemps, plus de 500 signatures de représentants de partis, associations, syndicats ont été déposées à la CHancellerie fédérale exigeant l'octroi de l'asile, du statut S, aussi aux déserteurs de l'armée russe ainsi qu'aux personnes qui, en lien avec la guerre en Ukraine, fuient la Russie de Poutine.
 

 
Le Département de Mme Keller-Sutter n'avait alors pas daigné s'étendre outre-mesure sur cette demande.
 
Avec la déclaration d'une mobilisation partielle (qu'une partie des gens en Russie comprennent comme "générale") le nombre de personnes qui veulent quitter la Russie pour éviter d'être envoyé au front semble très important.
 
Parallèlement, la répression s'abat sur celles et ceux qui, en Russie, bravent le silence imposé et descendent dans la rue pour dénoncer la guerre. D'après les agences de presse, 1300 personnes ont été arrêtées hier, coupables d'avoir contesté la légitimité de l'agression russe.
 
Dès lors, la revendication soumise au Gouvernement et au Parlement reprend une acuité particulière. C'est pourquoi il faut soit prise dans les plus brefs délais la décision d'accorder. sur le modèle de ce qui a été fait pour les réfugiés en provenance d'Ukraine, le Permis S aux déserteurs de l'armée russe ainsi qu'aux personnes qui fuient les persécutions que leur impose le gouvernement russe du fait de leur opposition à la guerre.

10:59 | Lien permanent | Commentaires (0)