Avions de combat: la mémoire courte ou...?

Imprimer

Sans recourir à l'argument qui fut celui de ses prédécesseurs Villiger et Maurer, selon lesquels on avait "besoin de nouveaux avions de combat pour protéger ... l'armée au sol", Madame Viola Amherd, ministre de la défense, a trouvé l'argument suprême: celui d'une menace terroriste venant du ciel contre laquelle il faudra savoir se protéger. 

La "terreur venue du ciel "n'est, pour une fois, pas une vision de l'esprit tourmenté de quelques têtes galonnées: elle a bel et bien été une réalité.

Il y a moins de vingt ans, un certain 11 septembre 2001, quatre avions ligne transportant des centaines de passagers ont été détournés par des équipes d'al-Quaeda et projeté contre des objectifs au sol tuant des milliers de personnes. Ceci dans le pays, les Etats Unis, qui détient la moitié des armements disponibles sur la planète, dont forces aériennes disposent de 2500 avions de combat, y compris ceux de la dernière génération qui font saliver nos têtes galonnées.

Ainsi, mise à part la destruction en vol du quatrième avion, celui qui se dirigeait contre le siège de la CIA à Langley abattu par les F35 avec tous ses passagers à bord, l'armée de l'air la plus performante au monde n'avait alors pas réussi à empêcher le désastre, la destruction, la mort.

Par la suite, ce sont des mesures préventives, de contrôle au sol, dans les aéroports, qui ont été prises pour éviter la répétition des scènes d'horreur vécues ce 11 septembre-là. Et qui se sont révélées efficaces, puisque depuis, aucun attentant venant du ciel n'a été perpétré. 

Dès lors, une éventuelle et hypothétique attaque terroriste aérienne ne pourrait qu'être le fait de missiles contre lesquels -indépendamment du fait que pour atteindre la Suisse il devraient déjouer les défenses aériennes de plusieurs pays voisins- les avions de combat ne pourront strictement ... rien faire.

Partant, on peut se demander si Madame la ministre et ses généraux n'ont pas la mémoire un peu courte. A moins que, une fois encore, on nous prenne pour de parfaits idiots...

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.