Insoumis, toujours! - Page 3

  • Ueli, ET et le bel Antonio…

    Imprimer

    Tout comme Ueli Maurer, patron UDC du Département fédéral des finances (Le Temps du 10.12), c’est au nom d’un pari sur la relance économique que Anne Emery-Torracinta et Antonio Hodgers, Conseillers d’Etat genevois, plaident en faveur de la troisième réforme de l’imposition des bénéfices des entreprises, la RIE3 (La Tribune de Genève du 7.12).

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • RIE3 : Parrrole, parrrole…, chantait Dalida !

    Imprimer

    Conscient des pertes fiscales qu'occasionnerait le cadeau annuel de 800 millions à de grandes entreprises telles Rolex, ABB Sécheron, Givaudan ou Firmenich, le Conseil d’Etat se veut rassurant : il entend « demander au Parlement de suspendre le frein au déficit ».

    Autrement dit, il suggèrera au Grand Conseil de s’abstenir de trancher dans les prestations à la population et dans les coûts de personnel de l’Etat, mais, «durant la phase de transition», d’approfondir la dette.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • La RIEIII prive Genève de centaines de millions Le remède ? Creuser la dette pour nous la faire payer plus tard…

    Imprimer

    Comme l’an passé, l’ombre de la RIE III va planer sur les péripéties budgétaires à venir. Mais, s’il y a un an, c’était dans les poches du personnel et des usagers qu’on prévoyait de piocher, cette année, associations patronales, partis bourgeois et gouvernement semblent tomber d’accord sur un fait : il faudra s’endetter pour compenser les pertes dues à la RIE III.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Tradition pour tradition...

    Imprimer

    C'est la Tribune qui nous l'apprenait jeudi, l'Union européenne s'0apprêterait à émettre une directive selon laquelle, "les détenteurs d'armes à feu pourraient être contraints de passer des tests psychologiques et médicaux pour les conserver". Signataire de Schengen, la Suisse devrait ausi s'y soumettre...

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Dette n’est point coulpe

    Imprimer


    En allemand, un seul substantif, Schuld , sert à désigner deux concepts différents, dette et faute. Ainsi, alors que le Schuldenfrei n’a pas de dettes, le Schuldig, pour sa part, est celui qui doit, le débiteur, tout autant que le fautif.
    Serait-ce à dire que lorsqu’on a des dettes on est automatiquement Schuldig , coupable ?



    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Forfaiture !

    Imprimer

    Venu tout droit du Moyen-Age, le terme désigne le non-respect de la parole donnée de la part d’un vassal ou de son suzerain. Il se différencie de la « félonie » ou du « parjure » en ce sens que c’est par le recours à des prérogatives plus ou moins légales ou admises, que l’auteur de la « forfaiture » se soustrait aux engagements pris, se dérobe à la parole donnée.

    Moralement toutefois, la « forfaiture » de la part d’un dépositaire de l’autorité publique reste grave, au point que, dans un pays comme la France, la Loi prévoyait jusqu’à récemment la destitution du responsable politique coupable de « forfaiture ».

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • La boîte à idées : une fausse bonne idée !

    Imprimer

    C’est ce 20 janvier, à l’issue de sa séance du mercredi matin, que le Conseil d’Etat devrait présenter à la presse et à la république sa toute nouvelle trouvaille, la boîte à idées.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Le Mépris

    Imprimer

    Ca pourrait être le tire d'un roman de Moravia ou d'un chef d'oeuvre de Michelangelo Antonioni.
    En fait, bien plus trivialement, c'est le seul terme qui peut qualifier l'attitude du gouvernement genevois. Explications...

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Gâterie pour gâterie

    Imprimer

     

    C'est de manière fort opportune qu'en cette veille de grève massive de la fonction publique à Genève, la TSR, télévision du service public, programme ce soir une émission au titre explicite "Les profs, ces enfants gâtés qui font grève"...

    Gâterie pour gâterie, le producteur et présentateur de l'émission aura-t-il le courage -ou, plutôt, la décence- de montrer en direct sa propre fiche de salaire (qui ne lui est versé, semble-t-il, que ... quatorze fois par an)...

    Lien permanent 0 commentaire
  • Le prix d'une chemise, fût-elle de marque...!

    Imprimer

    Voilà, ce soir le mot est lâché: lynchage! C'est par ce terme que la journaliste de la Radio suisse romande a qualifié la colère des employés d'Air France à l'égard de ceux qui étaient venus leur annoncer la mise au rebut de 2900 d'entre eux.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Syrie: la Tribune fait mieux que Poutine...

    Imprimer

    Alors que, de manière fort sensationnaliste, le Nouvel Obs évoque à grands titres le "début possible, hier, de la troisième guerre mondiale", plus soft, en phase avec les gens, voire sérieuse, la Tribune de Genève du jour nous fait sa "une" sur la formule -qui change- de la course de l'Escalade.

     

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Syriza demande au peuple de se prononcer sur ce qui le concerne : cela fâche les bailleurs de fonds…

    Imprimer

    La décision du gouvernement grec annoncée dans la nuit de vendredi à samedi d’organiser un référendum est à saluer : c’est un pas dans la reconquête de la dignité perdue du peuple grec. Perdue par la faute des dites institutions internationales, c’est-à-dire de la troïka FMI, BCE et UE, cette dignité retrouvée réside dans le fait que c’est cette population qui est appelée à se prononcer sur ce qui la concerne directement, à décider de son avenir.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Le Haut-valaisan était ... colonel

    Imprimer

    Curieuse cette manie des médias de précéder le nom de Joseph Blatter du qualificatif "Haut-valaisan". En quoi la précision sur l'origine régionale est-elle utile à la compréhension des méfaits et autres combines dont on accuse le président déchu de la FIFA?

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Donner au peuple grec les moyens de ses choix!

    Imprimer

    Quoi qu’on pense, qu’on suppose ou qu’on prédise à propos de  Syriza, un fait est clair: le 27 janvier, c’est le gouvernement Samaras, le gouvernement de l’austérité, qui a été renversé.

    Dans une Europe qui semblait figée, où privatisations et privations font des ravages, où les sans-emploi se comptent en dizaines de millions, le fait est tout sauf anodin.

    Pour la première fois depuis longtemps ce n’est pas juste un gouvernement qui se dit «de gauche» qui est élu: c’est un gouvernement qui se positionne clairement contre l’austérité, contre les mémorandums, contre la troïka, qui est entré en fonction fin janvier.

    La victoire d’ Alexis Tsipras n’a aucune parenté avec l’arrivée de François Hollande au sommet de la république française ni avec celle de Matteo Renzi à la tête de l’Italie, ne serait-ce parce que, quoi que disent certains «observateurs», Syriza n’est ni le PS français, ni le parti démocrate de Renzi. Et contrairement à ce dernier, Tsipras n’était pas -et n’est toujours pas- le poulain des banquiers et des industriels.

    Coalition de forces diverses réunies autour du refus de l’austérité, de courants issus de l’eurocommunisme jusqu’aux forces révolutionnaires, Syriza est attendue au tournant.

    Partant, c’est toute l’idée d’une option de rupture en Europe qui se joue en Grèce. Est-ce que Syriza pourra réaliser ne serait-ce qu’une partie de son programme? Ou est-elle inéluctablement appelée à se coucher devant les bailleurs de fonds ?

    Sera-t-elle en mesure de satisfaire un mouvement de masse qui, en plus de voter, a donné vie à une telle succession de grèves générales qu’on finit par en oublier le nombre? Ou bien ce gouvernement va-t-il, devant les exigences des capitalistes, s’efforcer de freiner, de modérer les revendications populaires?

    Tout ce que la BCE et les  chancelleries européennes ont proposé depuis le 27 janvier va exactement dans cette deuxième direction: étouffer sous le poids de "l'aide" toute tentative des Grecs de sortir de la logique de l'austérité.

    Dès lors, tout doit être mis en œuvre pour desserrer l’étau qui enserre la Grèce. A commencer par la restitution au peuple grec des quelques six-cent milliards d’euros planqués dans les paradis fiscaux.

     

    Une tâche, en Suisse, particulièrement urgente…

    Lien permanent 0 commentaire
  • Est-ce que ça suffit "d'être Charlie"?

    Imprimer

    Depuis trois jours, tout un chacun est devenu Charlie. Et c'est bien. Mais au delà du bien et du mal, quelques questions se posent, que je n'hésiterai pas à évoquer...

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Fonction publique : L’immolation de Saint Consensus ?

    Imprimer

    Tellement helvétique, la culture du consensus se perd. En voilà une ritournelle qu’on ne cesse de rabâcher sur les ondes et dans la presse. La faute à qui ?

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Cynisme d'Etat

    Imprimer


    Non, ce n'est pas suite aux coups assénés par les forces armées de l'Etat des juifs que Ziad Abou Eïn, ministre palestinien, est mort l'autre jour. Ni à cause des bombes lacrymogènes balancées par les mêmes et dont une est tombée juste à ses pieds...

    Objectif et scientifique, c'est le gouvernement de l'entité sioniste qui explique ce décès. Par un arrêt cardiaque causé par "le stress chez un homme au cœur fragile suite à ses nombreuses années de détention" ... en Israël.

    L'art du cynisme n'a pas de limites. Surtout le cynisme d'Etat...

    Lien permanent 0 commentaire
  • Pôvre Bartachat

    Imprimer

    "Si dix centimes arrivent sur la table, on saute tous dessus! Et on a des incertitudes quant aux revenus fiscaux". C'est ce que, nous explique dans la Tribune de ce jour le ministre cantonal des transports. 

    Le pôvre!

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • La voix de ses maîtres ?

    Imprimer

    Décidément, rien n’arrête les propagandistes de la RTS, la radio-télévision suisse, la radio du service public.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Jo-Wilfrid contre Stan : vraiment ?

    Imprimer

    Il est émouvant, le président du Parti socialiste suisse dans sa croisade pour l’égalité fiscale … entre riches.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire